Love & Sexo

Connaître ou non le sexe du bébé

Vous venez d’entrer dans le quatrième mois de votre grossesse et vous devez passer une échographie morphologique. Cet examen médical vous permet de connaître le sexe du bébé. Si la majorité des français souhaitent connaître le sexe de leur enfant avant la naissance, ce n’est pas une obligation. Alors, fille ou garçon ? savoir ou ne pas savoir ? L’enjeu émotionnel est de taille !

Le miracle de l’échographie

Aujourd’hui, grâce à l’échographie, il est possible de connaître le sexe du bébé avant la naissance. Lors de cet examen morphologique, si la position du fœtus le permet, le sexe de l’enfant peut en effet être déterminé. Et la majorité souhaite d’ailleurs connaître le sexe de leur enfant. Une manière à eux de se « projeter » après l’accouchement et d’accélérer la rencontre avec ce nouveau venu. En cherchant à connaître le sexe du bébé, certains parents ont le sentiment de s’investir davantage dans la grossesse.

C’est aussi une manière de rendre plus concrète son arrivée au sein du foyer. Les parents peuvent alors préparer la chambre du bébé et acheter des vêtements en fonction de son sexe.

Pour certains parents, c’est aussi une façon de se préparer psychologiquement à une éventuelle déception quant au sexe imaginé. Ils ont alors tout le temps de se faire une nouvelle idée jusqu’au moment de l’accouchement.

Garder une part de rêve

D’autres parents préfèrent découvrir le sexe de l’enfant au moment de l’accouchement pour prolonger le plus longtemps possible l’effet de surprise. Ne pas connaître le sexe du bébé, leur permet de garder une part de rêve. Car si pour certains parents, connaître le sexe de leur futur enfant les aide à mieux se préparer à son arrivée, pour d’autres cette information tend à brider leur imagination. Ils craignent également de former précocement une relation à trois.

En ignorant le sexe du bébé, les futurs parents peuvent alors réfléchir à des prénoms pour fille ou garçon, imaginer différemment leur vie selon le sexe… Ces parents veulent faire de cette naissance un instant unique et intense avec une belle surprise au bout de neuf mois. En effet, certains parents ne souhaitent pas connaître le sexe de l’enfant pour pouvoir faire une belle surprise à leur famille. Le faire-part naissance prend alors une dimension de taille en dévoilant le sexe de l’enfant ! D’autres enfin souhaitent juste le voir naître en bonne santé, peu importe son sexe.

Les « partagés »

Parfois dans un couple, l’un des deux parents veut savoir le sexe du bébé et l’autre pas. Dans ce cas, afin de respecter les envies de chacun, il est préférable que celui ou celle qui souhaite connaître le sexe de l’enfant le demande discrètement au gynécologue et, garde secrète cette information jusqu’à l’accouchement.

En conclusion, connaître ou non le sexe de votre bébé avant la naissance est un choix tout à fait personnel. Faites bien attention à prévenir votre gynécologue dès le début de l’examen si vous ne souhaitez pas connaître le sexe du bébé, cela évitera des gros plans révélateurs malencontreux ! Gardez en tête également que l’échographie n’est pas un examen sûr à 100% pour connaître le sexe du fœtus.

Si vous avez choisi de prendre connaissance du sexe de votre enfant seulement au dernier moment, Bébé-Cards, spécialisé en faire part de naissance personnalisé, vous propose 2 modèles de faire-parts parfaits pour vous :

What's your reaction?

Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Article:

0 %